Votre journal étudiant ressuscite, version 2.0

0
1058

ALEXANDRINE LARSON-DUPUIS
Co-rédactrice

L’an dernier, quand j’ai commencé à parler de reprendre l’ARN messager, il y avait beaucoup de sceptiques. Ça faisait un an que les publications étaient suspendues et certains m’ont dit que ça allait être tâche impossible d’intéresser assez d’étudiant-e-s de biologie au journal pour que ça fonctionne. Pourtant j’en connais assez d’entre-vous pour savoir que vous êtes passionné-e-s. Je nous vois identifier des arbres dans nos temps libres, se montrer des vidéos d’animaux étranges, se partager des articles scientifiques et trouver des bactéries mignonnes. L’intérêt est là. Le défi était plutôt de recruter des gens prêts à s’investir. Geneviève, co-rédactrice en chef, et moi-même, avons la chance de maintenant être entourées d’une belle équipe, que vous pourrez bientôt découvrir sur notre site Internet.

Un autre défi était de trouver un moyen pour que le journal soit lu. Pour moi, c’était assez simple : un journal plus accessible, c’est un journal en ligne. Au fil des semaines, les articles soumis seront donc publiés sur notre site, et partagés directement sur la page Facebook, pour que ceux et celles d’entre vous qui sont abonné-e-s à notre page les reçoivent directement sur leurs fils d’actualité. Le fait de publier en ligne nous permet aussi de le faire plus régulièrement et d’intégrer des vidéos ou des animations en plus des articles traditionnels.

Ce journal étudiant, c’est notre chance à tous et à toutes de nous exprimer, de communiquer nos passions, notre savoir et nos découvertes. C’est une tribune pour aborder la biologie à notre façon et pour soulever des débats sans censure. C’est une création par nous et pour nous, un partage d’idées qui nous garde à l’affut de ce qui se passe dans le monde scientifique et qui éveille notre intérêt pour des sujets dont on ignorait peut-être l’existence même. C’est l’occasion pour ceux et celles s’intéressant à la communication scientifique d’exercer leur plume. L’ARN messager, c’est notre laboratoire d’apprentissage.

J’espère que ce petit mot vous a donné envie de lire l’ARNm et peut-être même d’y publier des articles si vous êtes étudiant-e en biologie. Il y a une place pour tout le monde au journal, que vous soyez passionné-e-s d’écologie, d’évolution, de physiologie ou de microbiologie, que vous vouliez publier une seule fois ou hebdomadairement. Vous êtes étudiant-e en échange? Transportez-nous outre-mer avec vous. Vous explorez les parcs du Québec? Montrez-nous vos découvertes. Vous avez fait un stage? Partagez-nous votre expérience.

Sur ce et sans plus tarder, je vous souhaite une bonne lecture!

PARTAGER
Article suivantLa parade des pieds bleus
Étudiante en troisième année au baccalauréat en sciences biologiques profil écologie, biodiversité et évolution. Éprise des effraies de clochers, des seiches, des bousiers et bien honnêtement de tous les autres animaux alors je vais arrêter mon énumération ici, je dévore les encyclopédies sur le sujet depuis l’âge de 7 ans, quand mes parents m’ont offert pour Noël la première de ma collection toujours grandissante. À travers mes mille passions, des arts de la scène au voyage en passant par les luttes sociales, c’est cet amour pour les animaux qui a toujours orienté mon parcours scolaire et m’a amenée à partir à la découverte de l’Afrique du Sud en 2013. En plus d’y découvrir une diversité animale incroyable, c’est dans la savane qu’a grandi mon affection pour les plantes, particulièrement les graminées, et que s’est confirmé mon désir d’étudier en biologie. L’ARN messager est pour moi une plateforme pour partager cet amour, et faire découvrir au monde la diversité incroyable de la vie, en espérant qu’on apprenne à temps à y faire plus attention!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here